Breaking News

Comment voyager avec son animal de compagnie ?

Voyager avec son animal de compagnie hors de France et de l'UE se prépare à l'avance. Retrouvez quelques conseils pour rendre votre séjour en douceur avant, pendant et après votre séjour.

Avant le voyage

Si vous prévoyez d'amener votre compagnon, pensez à mettre à jour son vaccin et ses papiers : il a également besoin d'un passeport pour voyager à l'étranger. Veuillez noter que si vous voyagez hors de France, vous devez faire identifier votre chien, chat ou furet, être vacciné contre la dernière rage et avoir un passeport européen fourni et rempli par un vétérinaire.
Depuis le 3 juillet 2011, à l'exception des animaux identifiés par des tatouages avant cette date, seules les puces électroniques sont reconnues comme moyen d'identification pour voyager au sein de l'Union européenne.
De plus, n'hésitez pas à consulter votre vétérinaire, car certains pays ont mis en place des mesures obligatoires supplémentaires pour faire entrer vos animaux sur leur territoire.
Attention : si vous devez vacciner vos animaux contre la rage avant de quitter le pays, merci de le faire à l'avance ! En effet, le vaccin antirabique est toujours valable légalement au moins 21 jours après la date de vaccination.

Pendant le transport

En été, prenez les précautions nécessaires pour protéger vos animaux de la surchauffe : n'enfermez pas vos animaux dans des véhicules ou des environnements non tempérés (comme les gares maritimes), même pour une courte durée.
Les animaux mourront rapidement d'un coup de chaleur. Pensez à lui fournir régulièrement de l'eau fraîche et à la sortir pour l'étirer. Vous pouvez également lui mouiller le corps fréquemment pour vous rafraîchir.

Retour de voyage

Les douanes françaises vérifieront si l'animal remplit les conditions sanitaires obligatoires (certificat d'identité, vaccination, etc.). Les compagnies aériennes (et d'autres transporteurs) peuvent également exiger du propriétaire qu'il fournisse des documents sur ces problèmes de santé.
En cas de violation de ces conditions, si la santé de l'animal est menacée, l'agent chargé du contrôle peut demander au propriétaire de payer pour la mise en quarantaine ou l'euthanasie de l'animal.